Virginie GROSDEMOUGE

Promotion ESIROI : 2013 - Bâtiment et énergie

Sujet : Evaluation et retour d’expérience d’un écoquartier en milieu tropical : le cas de l’écoquartier de la Ravine Blanche, à Saint-Pierre, La Réunion

Sous la direction de : François GARDE et Mathieu DAVID

Résumé : La Ville de Saint-Pierre et son Projet de Renouvellement Urbain sur le quartier de la Ravine Blanche font partie des premiers lauréats du Label national EcoQuartier (EQ) lancé en 2012 par l’Etat et surtout le premier EQ dans les DOM. Une « Campagne test d’évaluation des EcoQuartiers » a ensuite été proposée par le Ministère aux collectivités dont les EcoQuartiers ont été labellisés afin d’évaluer l’atteinte des objectifs fixés et suivre les performances réelles des opérations. Cette campagne test portait sur l’évaluation de 3 engagements environnementaux : l’Eau, l’Energie et les Déchets. Cependant, les indicateurs développés dans la méthode nationale d’évaluation ne sont pas tous adaptés à notre contexte en milieu tropical. Ceci est notamment le cas pour la thématique de l’énergie, dans laquelle les indicateurs sont principalement basés sur le calcul de ratios énergétiques. Or, il existe des spécificités locales notables liées à notre climat tropical, notamment en termes de réglementation thermique et de climatologie urbaine, justifiant l’approche de mon étude portant elle sur l’évaluation du confort thermique.

Comment évaluer le confort thermique en milieu urbain à l’échelle du quartier, en climat tropical ? Comment rendre la méthodologie développée reproductible et opérationnelle afin de l’intégrer dans la méthode d’évaluation nationale et de la mettre à la disposition des collectivités ?

Pour répondre à ses questions, la méthodologie suivie pour l’évaluation du confort thermique s’appuie ici sur une double approche : une étude à l’intérieur de logements et en extérieur dans les espaces urbains. En effet, dans un contexte local favorisant la conception de bâtiments de plus en plus ouverts sur l’extérieur, lier l’intérieur et l’extérieur est devenu un enjeu primordial. 

Cependant, contrairement aux études de confort thermique en intérieur qui sont déjà nombreuses et où des normes existent, les études de confort thermique en extérieur sont récentes. Il n’y a donc aucune méthode standardisée pour la mesure des paramètres physiques (cf Figure1) ou la méthodologie des enquêtes (cf Figure 2). Une grande partie du travail de thèse consistera donc à lever les verrous scientifiques identifiés et à valider la méthodologie proposée en l’appliquant au cas d’étude de la Ravine Blanche.

Laboratoire de rattachement : PIMENT

Figure 1 : « Totem confort » réalisé pour l’étude du confort en extérieur réalisé par le laboratoire PIMENT

Figure 2 : Enquêtes de perception du confort thermique en extérieur combinant mesures et questionnaires