Pierre-Ugo TOURNOUX

Maître de Conférences
Docteur

Responsable de la spécialité Informatique de l’ESIROI

Tél. : 0262 03 23 26
Courriel : pierre-ugo.tournoux[at]univ-reunion.fr

Maître de conférence à l’Université de la Réunion dans la spécialité Informatique et Télécommunication de l’ESIROI et chercheur au Laboratoire d’Informatique et Mathématique de l’Université de la Réunion, je suis spécialisé dans les réseaux mobiles et les problématiques de respect de la vie privée dans ces réseaux. Co-diplômé du Master réseau de UPMC et de l’ENST Paris en 2008, j’ai ensuite effectué ma thèse à l’école d’ingénieur ISAE et au LAAS-CNRS. J’ai débuté ma carrière dans le groupe Network Research Group du National ICT Australia (aujourd’hui DATA61 du CSIRO) où mes travaux ont porté sur les problématiques de vie privée dans les réseaux informatiques. J’ai ensuite rejoint l’ESIROI pour consolider la spécialité informatique dont je suis maintenant le responsable.

J’enseigne principalement les réseaux informatiques et les thématiques connexes telles que la sécurité et l’administration des systèmes et services. J’interviens à l’ESIROI mais également à l’IUT (téléphonie sur IP), à la faculté des sciences de l’Université de la Réunion (déploiement réseaux, administration système, réseaux sans fil, sécurité) et dans le master réseaux de l’Université Pierre et Marie Curie à Paris 6 (routage dans les réseaux ad-hoc et DTN).

J’ai participé à la création du MOOC “IPv6” de l’institut Mines Télécom et du MOOC  “Shell Bash” de l’Université de la Réunion, tous deux disponibles sur la plateforme France-Université-Numérique.

Je suis actuellement responsable de la Spécialité Informatique et Télécommunication de l’ESIROI. Mes activités de responsable consistent à définir l’orientation de la spécialité en lien avec les acteurs sociaux-professionnels et coordonner l’équipe de cinq enseignants chercheurs de l’ESIROI-IT.

Mes activités de recherche concernent les mécanismes de fiabilité pour les réseaux à long délai, la mobilité dans les réseaux opportunistes et ubiquitaire, l’utilisation des réseaux sans fil pour le suivi de la mobilité des utilisateurs, les problèmes de sécurité qui en découlent et les solutions permettant de limiter la menace. De manière plus général, nous portons un intérêt aux problèmes de sécurité dans les réseaux de communication.

Résultats marquants :

En partenariat avec le LIP6 et l’équipe TAI de Thales Communication, nous avons mis à profit la randonnée Roller de Paris pour étudier l’impact de la mobilité en accordéon (e.g. trafic routier) sur la structure des réseaux sans fil opportunistes tels que les VANETs. Cette étude a mis en exergue l’effet néfaste de ce type mobilité sur les performances du réseau de communication ainsi que la nécessité de développer des protocoles adaptés.

Avec l’ISAE et le LAAS-CNRS nous avons proposé Tetrys, un mécanisme de correction des erreurs adapté aux applications interactives opérant sur réseaux long délai, par exemple, la vidéo conférence sur un réseau satellitaire. Tetrys assure une fiabilité totale, c’est à dire qu’il n’y a aucune erreur résiduelle. De plus, face aux autres codes correcteurs par blocs ou à fenêtre glissante, Tetrys améliore sensiblement le compromis entre délai de correction des pertes et le taux de redondance. Ce mécanisme est aujourd’hui utilisé dans des produits de l’industrie des télécommunications spatiales.

Nous avons mis en exergue la possibilité de suivre les utilisateurs à leur insu grâce aux périphériques sans fil qui les accompagnent quotidiennement. Nous avons défini des méthodes de suivi et évalué leur performance pour le WiFi (e.g. smartphones et laptop) et plus particulièrement pour le Bluetooth (e.g. smartphone, véhicule et kit-oreillette) et Bluetooth Low Energy (montres connectés et autres objets portables). Nos résultats montrent que dès lors qu’il est connecté à un de ses périphériques, l’utilisateur du, bluetooth classique peut être détécté et identifié en moins d’une seconde de manière passive et ce,  à une distance de plusieurs dizaines de mètres. Les objets dotés d’interfaces Bluetooth Low Energy sont d'autant plus faciles à détecter et suivre, y compris à large échelle.

Principales publications :

http://www.inrialpes.fr/planete/people/kaafar/kaafarPETS13.pdf
https://arxiv.org/pdf/0904.4202
http://www.dcc.ic.uff.br/~celio/classes/cmovel/slides/dtn-infocom09.pdf
http://ieeexplore.ieee.org/abstract/document/5677536/