Jean CASTAING-LASVIGNOTTES

Maître de Conférences, HDR
Docteur Sciences de l’Ingénieur, spécialité Energétique (1994)
Habilitation à Diriger les Recherches (2015) 

Directeur adjoint en charge des relations internationales et extérieures
Responsable de la spécialité Bâtiment et énergie
Directeur adjoint du laboratoire PIMENT

Tél. : 0692 37 71 38
Courriel : jean.castaing-lasvignottes[at]univ-reunion.fr

Avant d’exercer aujourd’hui (et depuis 2012) mes fonctions d’enseignant à l’ESIROI et de chercheur au Laboratoire PIMENT, j’ai eu l’occasion d’effectuer des missions similaires dans 3 autres Universités et 3 autres laboratoire. A l’IMP-CNRS (devenu PROMES depuis) dans le cadre de ma thèse de Doctorat puis d’un Post-doc à Perpignan de 1990 à 1996 sur des sujets traitants de transformateur thermochimiques à sorption puis à Paris au CNAM à L’IFFI (Institut Français du Froid Industriel) jusqu’en 2002 en lien avec la production frigorifique (compression, absorption, tube à gaz pulsé), puis à Pau au sein du LaTEP (LAboratoire de Thermique Energétique et Procédés) pour la recherche (Matériaux à changement de phase, coulis de glace et rafraichissement solaire) et à l’ENSGTI (Ecole Nationale Supérieure de Génie des Technologies Industrielles) ou j’ai contribué à la genèse de la filière énergétique et où j’en ai été directeur adjoint pendant 5 ans environ.

J’enseigne à l’école une bonne partie des aspects énergétiques en commençant en 3A par la thermodynamique énergétique. En 4A et 5A sont ensuite abordés les systèmes, avec en particulier, le traitement de l’air, les systèmes de conversion énergétique, le stockage, les énergies renouvelables et le solaire, la production de froid, de chaleur et de travail mécanique. Ces différents domaines sont abordés à la fois d’un point de vue académique mais également pratique.

Directeur adjoint en charge des Relations Internationales et extérieures à l’école, mon rôle consiste à développer notre offre de mobilité à destination des élèves ingénieurs en augmentant le nombre de partenariats avec d’autres universités à l’international comme avec la métropole. En effet, en plus d’un stage obligatoire de 4 mois en environnement anglophone que nos élèves ont à réaliser en fin de 4A, ils doivent également réaliser une mobilité d’un semestre chez l’un de ces partenaires. C’est ainsi que chaque année nos élèves se déplacent à Taragone (Espagne), à Palerme (Italie), à Dalarna (Suède), à Montréal (Quebec), ou encore à Chambery (Poly’tech) ou Dijon (Agro’ Sup) et bien d’autres destinations encore (cf onglet international lien). Le second aspect de cette fonction consiste également à promouvoir l’école à l’international et favoriser l’échange d’étudiants entrants. Nous accueillons ainsi chaque année entre 5 et 10 étudiants en mobilité semestrielle en provenance par exemple de métropole, du Canada, de la Belgique, du Cambodge ou encore récemment des Canaries (Espagne) et nous participons aux forums et autres salon de l’éducation de la zone afin de recruter de jeunes étranger pour le cycle ingénieur complet. Nous œuvrons actuellement à la mise en place, dans chacune des spécialités, d’un semestre intégralement enseigné en anglais afin d’attirer plus d’étudiants étrangers. L’ensemble de ces missions bénéficie de l’appui et du soutien de la Direction des Relations Internationales de l’Université (lien DRI http://www.univ-reunion.fr/international/).

La responsabilité de la spécialité Bâtiment et énergie consiste dans un premier temps à orienter stratégiquement le contenu de la maquette pédagogique et à en assurer la cohérence (cf onglet formation lien). Il s’agit en particulier de préparer nos ingénieurs à relever les défis qui seront les leurs demain. Récemment par exemple, c’est une introduction plus marquée du BIM (Building Information Modelling) dans les cours afin de prendre en compte l’actualité du moment, ou bien encore .de sensibiliser nos élèves à l’aéraulique des bâtiments, des quartiers et de la ville (essais en soufflerie). Il est aussi dans son rôle de privilégier le contact avec le secteur privé par la promotion des stages et des projets mais également des interventions de professionnels du domaine dans la maquette pédagogique.

La responsabilité pédagogique de 4A que j’occupe également consiste principalement à organiser l’ensemble du contenu de la formation chaque semestre en y intégrant les différents intervenants, les évènements de l’école (Journée Portes Ouvertes, fête de la science) et du secteur du Bâtiment et de l’énergie (Coulisses du Bâtiment, visites de chantier, conférences).

L’énergie revêt un caractère important actuellement dans le secteur de la recherche et mon parcours scientifique correspond tout à fait aux thématiques présentes dans le Laboratoire PIMENT (Laboratoire de Physique et Ingénierie Mathématique Pour l’Energie et l’environnemeNT. http://piment.univ-reunion.fr/). J’assume l’animation de la thématique Energie Durable ainsi que la direction adjointe du laboratoire. Mes domaines de compétences sont la thermodynamique énergétique et l’analyse systémique que j’applique expérimentalement et par simulation dynamique sur différents systèmes de conversion énergétique. A titre d’illustration je dirige actuellement plusieurs thèses de doctorat dans les domaines de l’Energie Thermique des Mers, du stockage d’énergie par air comprimé, de l’optimisation énergétique des piscines, du séchage solaire de biomasse et de l’introduction de chaleur solaire dans l’industrie locale.

Résultats marquants :

Le laboratoire a organisé fin 2017, un symposium international dédié à l’énergie thermique des mers et qui a réuni l’ensemble des acteurs du privé et académique du secteur de l’OTEC (Ocean Thermal Energy Conversion) http://otecsymposium2017.univ-reunion.fr/.

Principales publications :

Titulaire de : 28 publications, 48 communications internationales, 59 communications nationales et posters, un brevet d’invention

Figure 1 : Prototype A Terre de l’Energie Thermique des Mers

Figure 2 : Simulation de production photovoltaïque, de consommation électrique et d’import-export d’électricité sur une année dans le cas du bâtiment ENERPOS équipé d’un système de stockage par air comprimé

Figure 3 : Installation de rafraichissement solaire de La Réunion