Développement Durable : l'ESIROI s'engage !

Déjà installé sur le campus de Terre Sainte depuis la rentrée de septembre 2014, la spécialité Bâtiment et énergie de l'ESIROI occupe les locaux de l'ENERPOS, premier bâtiment universitaire à énergie positive dans les DOM. À horizon 2019, l’ensemble des formations proposées par l’ESIROI emménageront sur le même campus, à Saint-Pierre, dans un nouveau bâtiment à faible impact environnemental et à énergie positives !

Le nouveau bâtiment de l'ESIROI en "phase conception" sur le campus de Terre Sainte

À la rentrée 2019-2020, l’ESIROI ouvrira ses portes sur le campus de Terre Sainte, à Saint-Pierre. Programmé en début d’année 2018, le nouveau bâtiment (à faible impact environnemental et à énergie positive) permettra d’accueillir, à terme, l’ensemble des formations proposées par l’ESIROI : le Cycle Préparatoire Intégré (CPI) et ses trois spécialités du cycle ingénieur (Agroalimentaire, Bâtiment et énergie, Informatique et télécommunications).

Un bâtiment à la pointe de l’innovation

Aujourd’hui, le bâtiment est en phase de conception, pilotée par l’agence d’architecture A2PMR. Cette étape durera jusqu'à la fin de l’année 2017. Avec ce nouveau bâtiment, l’ESIROI se dote de laboratoires et d’équipements à la pointe de la technologie afin de garantir aux élèves-ingénieurs les meilleurs supports pédagogiques à hauteur de leurs ambitions :

  • un laboratoire de chimie-biologie
  • un laboratoire de microbiologie
  • un laboratoire de Génie Industriel
  • un laboratoire de Physique Énergétique
  • une cuisine et une salle d’analyse sensorielle de très haute qualité
  • des laboratoires de réseaux et multimédia
  • des salles informatiques et un laboratoire de langues
  • des salles de projet équipées en pédagogie active
  • un laboratoire d’aéraulique comprenant une soufflerie unique dans l’Océan Indien

En termes d'espaces de vie, les élèves-ingénieurs disposeront d'un foyer et d'un local pour le Bureau Des Élèves (BDE) afin de se restaurer et de se détendre. Les enseignants de l'ESIROI et de l'IUT auront également une cafétéria et un espace de convivialité à leur disposition pour la pause de midi.

En plus des nouveaux locaux de l’ESIROI, le bâtiment accueillera dans son aile Sud deux nouveaux départements de l'IUT (Hygiène Sécurité et Environnement, Technique de Communication). Pour se faire, un travail important de mutualisation de moyens entre les deux composantes a été réalisé en phase de programmation.

Un bâtiment à faible impact environnemental avec le support de l’ADEME

Le nouveau bâtiment de l’ESIROI sera à faible impact environnemental et à énergie positive. Sa conception bioclimatique innovante a été testée en soufflerie pour valider les solutions en ventilation naturelle. Aussi, il produira sa propre énergie grâce à des panneaux photovoltaïques en toiture. 

Pour la réalisation de ce projet, l’ESIROI bénéficie de l'aide de l’ADEME Réunion (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), un partenaire financier et institutionnel incontournable pour l’École. Par le biais de son label PREBAT-RÉUNION, un label de qualité qui récompense les bâtiments à faible impact environnemental, l’ADEME accompagne l’ESIROI sur ce chantier qui durera 18 mois pour un bâtiment dont la surface avoisine les 4500 m2.

Dès 2018, restez connecté sur le site web de l’ESIROI et sur ses réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn, YouTube) pour suivre en live l’évolution des travaux !

Référence actuelle dans les DOM en matière de conception tropicale, d’optimisation de la consommation électrique et d‘intégration architecturale des énergies renouvelables, l’ENERPOS accueille la spécialité Bâtiment et énergie de l’ESIROI depuis 2014.

Qu’est ce que l’ENERPOS ?

L’ENERPOS est un bâtiment à énergie positive et à très faible consommation énergétique. Il compense sa faible consommation par le recours aux énergies renouvelables. L’ENERPOS consomme 10 fois moins d’énergie qu’un bâtiment classique et produit 7 fois sa consommation avec ses toitures photovoltaïques intégrées architecturalement. Ce bâtiment fait partie des 30 bâtiments référencés dans le monde comme étant exemplaires dans le cadre de travaux de l’agence internationale de l’énergie sur les bâtiments à énergie positive. Parmi ces 30 bâtiments, seuls trois ont été référencés en climat tropical.

Une conception bioclimatique adaptée au climat tropical

  • Végétalisation périphérique autour du bâtiment pour éviter l’échauffement de l’air
  • Protection optimale de la toiture qui laisse passe uniquement 0,3% du rayonnement solaire
  • Protection solaire des vitrages assurée par des brise-soleil en bois dont la position a été optimisée par simulation informatique
  • Isolation thermique des pignons est et ouest

La ventilation 

  • Ventilation naturelle traversante de tous les locaux avec une porosité des ouvertures de 30% des façades
  • Jalousies permettant de moduler l’écoulement de l’air grâce à des poignées réglables
  • Brasseurs d’air à haute performance pour améliorer la ventilation des locaux en cas d’absence de vent

L’éclairage

  • Conception permettant l’utilisation de l’éclairage naturel durant toute l’année
  • Puissance de l’éclairage artificiel inférieure à 7 W/m2 (soit 2 fois moins qu’un bâtiment standard)
  • Proscription des lampes halogènes et à incandescence
  • Éclairage artificiel assuré dans les bureaux par des appliques murales et lampadaires à basse consommation

La climatisation

  • La climatisation n’est pas utilisée. Le bâtiment utilise la ventilation naturelle et les brasseurs d’air

L’ergonomie des postes de travail

  • Positionnement des bureaux perpendiculairement aux fenêtres pour pouvoir bénéficier de la lumière naturelle
  • Les salles informatiques disposent d’écrans plats à basse consommation, connectés à un serveur délocalisé. Ce procédé évite les dégagements de chaleur dans les salles informatiques

La Gestion Technique Centralisée (GTC)

  • GTC à usage de recherche pour permettre un suivi précis des consommations énergétiques (financement PRME, ADEME, EDF, Région Réunion,...)
  • Mesure des postes consommateurs (climatisation, éclairage, brasseurs d’air,etc.) et des conditions de confort 

Ratios énergétiques mesurés

  • Consommation du bâtiment : 14 kWh/m2 an
  • Production photovoltaïque : 105 kWh/m2 an

La production d’énergie

  • Production d’énergie assurée par des toitures photovoltaïques intégrées architecturalement au bâtiment
  • Production d’électricité annuelle égale à sept fois la consommation du bâtiment
  • Production photovoltaïque mesurée en 2012 : 72040 kWh, soit 1500 kWh/kWc